Babysitting : à quelles aides ai-je le droit ?


Faire garder son ou ses enfant(s), c’est indispensable et tellement rassurant lorsque l’on s’organise une soirée privilégiée en amoureux ou entre amis. Mais parfois, ce service coûte cher et nous ne sommes pas au courant des aides liées à la garde d’enfants auxquelles nous avons le droit. Dans cet article, on vous explique comment y avoir le droit et dans quelles situations. 

Comment puis-je y avoir le droit ?

Bien souvent, on aimerait faire garder son enfant pour profiter d’une soirée tranquille, en couple, entre amis, pour un mariage ou une fête, mais un élément important nous bloque et nous empêche d’aboutir cette démarche : le prix. C’est dommage, parce qu’il existe de nombreuses aides destinées à aider les parents en recherche de baby-sitter. En général, ces aides vous sont attribuées si vous faites garder votre enfant par une entreprise professionnelle, spécialisée dans la garde d’enfants. La CAF reste la plus grande aide à l’enfance, avec une aide visant à prendre en charge 85% du montant de votre facture de garde mensuelle. 

Certaines régions ou communes proposent également des aides, renseignez-vous auprès de la mairie de votre ville ou de votre préfecture. L’État vous permet aussi de bénéficier d’une réduction de 50% des frais de garde restants à votre charge. On peut donc constater, si l’on se renseigne suffisamment, que la garde d’enfant reste largement accessible à tous. 

Comment demander ces aides ?

Pour bénéficier de ces aides, vous devez vous renseigner auprès de votre CAF. Un dossier ainsi que plusieurs informations vous seront demandées, afin d’étudier au mieux votre situation et vous faire bénéficier des aides les plus importantes possibles. C’est la même chose si vous demandez ces aides à la mairie ou la préfecture, vous constituerez un dossier qui sera analysé et un retour vous sera donné le plus rapidement possible.